Votre pub ici

L’orpaillage clandestin a des conséquences multiples et désastreuses pour un pays

A l’heure où la Guinée souhaite s’inscrire dans une démarche de développement durable, il s’avère que ses ressources minérales non renouvelables sont soumises à un véritable gaspillage.
L’exploitation de l’or est une activité qui ne peut être qualifiée de durable parce qu’elle consiste en l’extraction d’une ressource géologique qui ne se renouvelle pas à l’échelle humaine du temps.
La lutte contre ce phénomène nécessite une coordination des autorités, à quelque niveau que ce soit, sont interpellées face cette situation préoccupante qui prévaut actuellement dans nos Mines d’Or et qui est en train de mettre en péril tout l’écosystème dans les zones minieres en général. C’est pourquoi, dans notre zone, des concertations et des négociations doivent etre engagées avec l’autorité administrative et locale en vue de trouver des solutions consensuelles permettant de réduire la fréquentation des orpailleurs dans les Mines en cours d’activités.

QU’ES CE QUE L’ORPAILLAGE CLANDESTIN?

À mon avis, c’est la fréquentation frauduleuse ou illégale des Mines en activités ou en pauses d’activités par des personnes non autorisés.
Pour pallier à cette ancienne pratique, l’Etat à travers ses ministères doivent financés des projets générateurs de revenus et l’utilisation correcte des taxes superficielles aux deux préfectures : afin de réalisés certains projets de rêves des populations.
D’une manière générale, l’orpaillage clandestin est devenue une activité professionnalisante dans certaines citées et à atteint des proportions inquiétante. Malgré l’interdiction de cette pratique par la décision de l’autorité administrative et locale du pays.
Historiquement, depuis la nuit des temps, l’exploitation du métal jaune reste la principale activité des populations de certaines villes. Ces dernières années, cette activité a connue un essor spectaculaire tant sur le plan artisanal qu’industriel. On y assiste à une véritable ruée vers l’or au mépris de toute règle environnementale. On remarque que l’exploitation clandestine de l’or dans cette localité est une réalité lointaine qui remonte aux premières pépites découvertes sur le bassin du Niger. Les populations autochtones vivant le long du fleuve Niger, se sont donc appropriées de la pratique devenue au fil des temps une activité « héritée ». Ainsi, l’exploitation clandestine de l’or est avant tout une histoire commune dans cette localité du Mandéen.
Pourtant, l’exploitation légale de l’or est maîtrisée grâce aux techniques modernes développées par les sociétés minières, officiellement agrées dans notre pays comme : la SMD, et la SAG. Par contre, l’exploitation clandestine se fait par les méthodes rudimentaires exposant des orpailleurs à des conséquences multiples.

UN FLÉAU AUX CONSÉQUENCES MULTIPLES ET DÉSASTREUSES :

La présence d’un potentiel aurifère dans la zone est source de convoitise et provoque une « ruée vers l’or » de travailleurs clandestins venus de tous les coins de la Guinée. Dans les années à venir, les travailleurs clandestins de l’or seraient encore plus nombreux que les travailleurs officiels. Cet afflux massif de « grimpeurs de talus » suivi de leur pratique illégale de l’orpaillage a des conséquences multiples et désastreuses dans la zone en matière d’économie, d’écologie et d’ordre public.

SUR LE PLAN SANITAIRE, LES ORPAILLEURS SONT EXPOSÉS À TOUTE SORTE DE RISQUES DONT ENTRE AUTRES :

• Éboulements des talus entrainent des fois des morts
• Chutes à différents niveaux occasionnant des blessures et fractures graves
• Poursuite judiciaires allant à l’emprisonnement et l’amende
• Inhalation des gaz toxique provoquant la contamination de certains organes vitaux.

SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE, PERTE DE RESSOURCES POUR LES COLLECTIVITÉS :

Les impacts fiscaux et économiques sont en lien direct avec le niveau d’activité de la filière, et représentent des ressources non négligeables pour les collectivités territoriales. Cette taxe est obtenue grâce aux exploitations légales des entreprises et aux permis alloués à la société.
Contrairement aux orpailleurs clandestins, ils ne paient aucune taxe d’exploitation à la communauté. La vente de produit minier issus de l’exploitation clandestine n’est assujettie à aucune taxe d’où la perte de fonds pour les collectivités. En plus, leur activité clandestine dans les mines reste un facteur déstabilisant et affecte progressivement le rendement économique des entreprises minières existantes.
Tout développement de l’orpaillage clandestin représente donc un manque à gagner non négligeable pour les collectivités, mais également pour l’État et les Sociétés.
Plus globalement, lorsque la production illégale devient plus importante que la production légale, et la taxation fiscale de l’orpaillage se basant sur la production déclarée, c’est autant de ressources en moins pour permettre aux collectivités de faire face aux problèmes d’infrastructures, de services publics et de police locale liées à l’activité aurifère qui s’en vont.

SUR LE PLAN ÉCOLOGIQUE :

Si des mesures visant à réduire l’impact de l’activité aurifère légale sur l’environnement ont été prises, les orpailleurs clandestins n’ont pas autant d’attention vis-à-vis de l’environnement.
Tout d’abord des atteintes à la biodiversité, par la destruction de cours d’eaux, la disparition de forêts primaires, et la fragmentation des milieux forestiers et aquatiques. Les petites rivières constituent les lieux privilégiés pour le lavage de la terre ramassée çà et là. En termes de déforestation, l’impact surfacique lié à l’activité minière clandestine ne cesse d’augmenter et n’est pas maitrisé, car les exploitations sont désordonnées et se font à la sauvette. Les clandestins ne sont soumis à aucun programme de restauration du couvert végétal. Pourtant, ils en participent grandement à sa destruction.

SUR LE PLAN PUBLIC, L’ORPAILLAGE CLANDESTIN EST UN TROUBLE A L’ORDRE PUBLIC :

Au-delà de l’exploitation aurifère illégale, c’est toute une délinquance « collatérale » qui en découle : meurtres, prostitution, trafic de stupéfiants, violence. Cette délinquance peut souvent se déroulersur les sites cachés ou éloignés. L’interpellation des auteurs en est rendue d’autant plus difficile. Enfin, les agents de sécurité doivent faire face à la violence des orpailleurs illégaux, qui n’hésitent pas à faire usage de la force à leur encontre.
Bref,un versant clandestin cause de troubles importants en matière de santé publique, de ressources financières, d’écologie et d’ordre public.
Les orpailleurs clandestins prennent d’assaut sur les sites miniers.
Alpha Amadou Diallo

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments




One thought on “L’orpaillage clandestin a des conséquences multiples et désastreuses pour un pays

  1. Kante

    Alpha diallo est ce que tu sais ce tu est entrain de faire d’abord l’image ne t’appartient pas tu n’as pas droit d’utiliser mon image pour ton article égoïste. Si vous n’avez rien appris sur la société guinéens alors taise vous s’il vous plaît. Tu as raison de dire les orpailleurs clandestin par ce que tu as peu d’information sujet et tu as jamais été dans les mine orifer. vous avez volé image pour alimenté votre site parce que les informations vous manque Je vous informe que ce sont les guinéens qui exploite leurs terre si vous été contre cela tant mieux avant de parlé sur réfléchie bien. Nous sommes dans un pays où l’offre d’amploi est minime à la demande et que la population vive dans extrême pauvreté sans espoir de l’avenir meilleur. Est ce que vous saviez combien combien personnes gagne sa vie honnêtement dans les zone orifer ? Combien de région guinéens chercher les de leurs familles dans ces zone minières ? Quelle alternative que vous proposez au gouvernement ? Alors vous voulez chasse les guinéens sur leurs terres et dons aux entreprise étrangère avec un contrat non rentable? Parce que qu’il n’existe pas encore entreprise minière national. Alors si vous voyez que l’équilibre est maintenue ces grâce as ces zone orifer ces ce qui fait qu’une forte population oublie les problèmes vous parle tout les jours. Si vous voulez bien la tranquillité laisse ne touche pas les orpailleurs et vous suggère revoir vos cour de géologie sur le plissement des roches vous allez trouver les théories qui dite le contraire de votre articles. Sur la santé et dégradation de l’environnement essayer voir les traces des sociétés minières leurs rendement et leurs effets je vous assure vous allez pleuré.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *